CHOISIR UN BON ÉDUCATEUR CANIN OU COMPORTEMENTALISTE


Actualités scientifiques, réflexions, idées, Conseils pratiques / dimanche, mars 28th, 2021
 
 
Honnêtement, j’ai moi-même du mal à savoir si un pro est bon ou pas. Sans voir leur travail, c’est compliqué. On manque d’organismes certificateurs et de bonnes formations en France. Les premiers, très répandus dans les pays anglo-saxons, valident les compétences des professionnels ; les tests sont difficiles et la certification peut prendre plusieurs années. Les professionnels certifiés sont généralement très compétents. Pour ce qui est des formations en France, il y en a peu qui apportent des connaissances très approfondies, notamment pour le métier de comportementaliste.
 
Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de bons pros en France, bien au contraire. Voici quelques critères qui peuvent vous aider à bien choisir. Ils sont clairement basés sur mon expérience et mon opinion, libre à vous de vous en inspirer pour vos recherches. Mais avant cela, une première question à vous poser : « Quel professionnel peut répondre à mon besoin ? »
 
ÉDUCATEUR CANIN OU COMPORTEMENTALISTE ?
 
➡️ Projets d’éducation simples permettant de mieux communiquer avec son animal, d’assurer sa sécurité et de lui apprendre à se comporter de manière “adéquate” en société = éducateur canin et/ou club canin.
 
➡️ Comportements problématiques “simples”, qui n’impactent pas beaucoup votre qualité de vie et le bien-être du chien : votre chien ne vous écoute pas bien, il tire en laisse, il ne revient pas quand vous l’appelez, il saute sur vos invités = éducateur canin et/ou comportementaliste.
 
➡️ Comportements très problématiques, impactant la qualité de vie du chien, de son humain ou de celle de tiers, risqués pour sa sécurité et celle des autres, problèmes émotionnels (ex : peur), agressivité, destructions importantes, automutilation, comportements excessifs, intenses et/ou hyper fréquents = comportementaliste.
 
Et si vous ne savez pas dans quelle catégorie se trouve votre besoin, contactez un comportementaliste, qui saura analyser votre situation et vous dire si le problème que vous rencontrez nécessite son intervention. De toute manière, la majorité des comportementalistes sont aussi éducateurs.
 
FORMATION DU PROFESSIONNEL
 
Ces deux métiers ont une très grosse base théorique et impliquent de bien connaître les mécanismes d’apprentissage – la formation au métier de comportementaliste comprend de la psychologie, de l’éthologie et plein d’autres domaines scientifiques.
 
En France, il y a des formations universitaires/supérieures (ex: Master d’éthologie, DU relations homme-animal, vétérinaire-comportementaliste). Il y a aussi le BP éducateur canin, reconnu par l’état (mais apparemment pas garanti 100% positif dans certains cas). Certains professionnels n’ont pas ces diplômes, mais ils participent très régulièrement à des formations, conférences scientifiques, séminaires et stages pour approfondir leurs connaissances et améliorer leurs compétences. Cherchez ces infos sur leurs sites. De manière générale, cela peut vous guider un peu.
 
Un mot sur le fameux « certificat de capacité » – CCAD, ACACED. Bien que le terme laisse sous-entendre que la personne est compétente pour exercer ce métier, c’est un certificat qui est passé après deux jours de formation, ce qui est LOIN d’être suffisant ! C’est une autorisation officielle pour exercer, mais certainement pas une formation pour BIEN exercer !
 
Pour ce qui est des formations privées, honnêtement, je ne peux pas donner d’avis car je ne connais pas leur contenu. Certaines ont une très bonne réputation et pourtant, j’ai eu des retours étonnants par rapport aux méthodes enseignées – des méthodes auxquelles je n’adhère pas personnellement, comme l’immersion pour les problèmes de peur.
 
ÉTHIQUE ET MÉTHODES
 
Recherchez ces informations sur les sites des professionnels ou demandez-leur des renseignments.
 
Ce qu’il faut privilégier :
 
✅ Les professionnels qui parlent de bienveillance, d’éducation positive (basée sur des connaissances scientifiques), de science du comportement, du bien-être du chien, d’éthologie canine et qui n’utilisent pas d’outils douloureux.
 
✅ Ceux qui font des bilans avant de commencer un travail avec vous. Que ce soit pour l’éducation ou un problème de comportement, ils seront plus efficaces s’ils passent du temps à observer votre chien, analyser la situation, le problème.
 
✅ Ceux qui proposent un suivi ; que vous pouvez contacter quand ça ne va pas, quand vous n’arrivez pas à mettre en place les exercices, quand vous voulez leur envoyer une vidéo de votre travail pour des conseils.
 
✅ L’expérience est un plus. À force de voir des cas différents, on identifie ce qui fonctionne bien pour certains profils, on comprend mieux certains problèmes, on est simplement plus efficace.
 
Évitez :
 
❌ Les éducateurs qui emploient des termes du genre « dominance », « chien dominant ou dominé », « thérapie de régression sociale », « méthode sans friandises » (pourquoi se vanter de ne pas travailler avec une des motivations les plus fortes du chien?!). Attention, certains chiens seront bien plus motivés par le jeu ou autre chose, mais la nourriture est un renforçateur primaire = un renforçateur très puissant. Dommage de ne pas l’utiliser.
 
❌ Ceux qui éduquent les chiens sans vous, sans vous adresser la parole pendant la séance (oui, apparemment ça arrive assez souvent). Ceux qui vous proposent de prendre votre chien chez eux quelques jours pour tout régler. Fuyez tout particulièrement si le problème est sérieux, car il est impossible de le régler en quelques jours, tous les professionnels devraient le savoir.
 
❌ Ceux qui vous disent que mettre votre chien dans une meute équilibrée ou avec un chien régulateur va tout régler, quel que soit le problème.
 
❌ Ceux qui ne prendront pas en compte ce que ressent votre chien et qui le mettront en situation problématique – et donc, en situation d’échec. De manière générale, ils vous parlent peu des émotions des chiens.
 
❌ Les méthodes en 2, 3 ou 21 jours ; aucun professionnel ne peux vous garantir qu’un problème sera réglé dans un temps déterminé, car tous les chiens n’ont pas le même rythme d’apprentissage. Un bon professionnel évaluera constamment les progrès pour ajuster des protocoles aux capacités d’apprentissages du chien (et de l’humain), pour motiver tout le monde et booster l’apprentissage.
 
❌ Les éducateurs qui vous disent qu’un problème sévère (ex : peur, anxiété de séparation, réactivité, etc) peut être réglé en deux jours. Ceux qui vous promettront que votre chien n’aura plus jamais peur des gens, si vous l’emmenez sur un marché…
 
❌ Prendre conseil auprès des employés d’animalerie et autres professionnels du chien. Ils ne sont pas éducateur canin ou comportementaliste, ne sont pas formés pour répondre à des questions d’éducation ou des problèmes comportementaux. 
 
La bienveillance avant tout
 
Si au rendez-vous, le professionnel vous met mal à l’aise avec les techniques qu’il emploie, n’hésitez pas à arrêter. Beaucoup de gens me disent qu’ils avaient mal au cœur pour leur chien, mais ils ont continué les séances. Ne laissez pas quelqu’un faire du mal à votre chien ; si un éducateur tire violemment sur la laisse, lui met un collier étrangleur, à piques ou électrique, qu’il attache votre chien à des chaînes pour le pousser à bout, qu’il lui crache dessus (oui oui, c’est même camouflé sous un joli terme du genre « communication salivaire »), FUYEZ ! Même s’il se dit bienveillant et positif…
 
Ces méthodes peuvent briser un chien. Ne prenez pas ce risque. Et encore une fois, attention aux éducateurs qui vous diront que ce type de violence, c’est de la bienveillance. Oui, ils osent tout ! Un collier étrangleur, ça étrangle, un collier à piques, ça rentre dans le cou, un collier électrique, ça électrocute ! Le but, c’est de faire mal pour stopper un comportement. Et cette douleur est associée à tous les stimuli qu’il y a autour – y compris vous !
 
L’éthique, vous pouvez aussi la voir à travers des vidéos ou des articles. Regardez ce que fait le professionnel, comment il/elle parle ou travaille.
 
ORGANISMES, REGROUPEMENTS DE PROFESSIONNELS ET LABELS
 
Vous pouvez parfois voir apparaître des labels sur les sites des professionnels. Les éducateurs s’engagent à se conformer à des pratiques bienveillantes, responsables et respectueuses du bien-être du chien. Vous pouvez d’ailleurs aller sur le site de ces organismes pour trouver un professionnel près de chez vous. Voici ceux que je connais :
 
– MFEC (mouvement francophone des éducateurs canins),
– Le chien mon ami,
– l’Association de Protection Vétérinaire,
– La Team Cap dog sur Facebook (pour vous orienter vers un professionnel),
– Pet dog trainers of Europe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *