ENRICHISSEMENT CANIN (1/2)


Enrichissement, Éthologie canine / vendredi, mai 14th, 2021

LE BIEN-ÊTRE DU CHIEN

Enrichissement canin, activités d’occupation, stimulation mentale, foraging… On en parle de plus en plus. Les sites de vente spécialisés fleurissent, idem pour les groupes FaceBook et les vidéos YouTube. Depuis quelques temps, on porte beaucoup plus attention aux besoins mentaux, physiques et comportementaux de nos animaux de compagnie. Et c’est une bonne chose.
 
Je vous propose deux articles sur le sujet:
1) Comment enrichir la vie de son chien,
2) Adapter la difficulté des activités d’enrichissement mental/alimentaire.
 

L’ENRICHISSEMENT CANIN

Pour la plupart d’entre nous, l’enrichissement canin est vu comme une façon d’occuper le chien et de le fatiguer mentalement. Plus précisément, l’enrichissement du milieu est globalement défini comme l’apport d’activités permettant aux animaux de répondre à tous leurs besoins, en fonction de la façon dont ils seraient comblés dans leur milieu naturel.
Cela les pousse à exprimer des comportements spécifiques à l’espèce de façon appropriée.
 
Nous savons que de nombreux problèmes comportementaux sont causés par l’ennui et l’impossibilité d’exprimer des comportements naturels (et/ou spécifiques à la race, pour certains chiens). C’est valable pour tous les animaux qui vivent dans un environnement qui n’est pas leur milieu naturel. L’enrichissement du milieu permet donc de prévenir/réduire certains problèmes comportementaux et améliore le bien-être animal.
 
Si ces activités sont appropriées et adaptées aux besoins de l’animal, elles doivent générer un sentiment de satisfaction, de la relaxation et une fatigue saine. Pour les chiens, l’enrichissement comprend 5 grandes catégories :

➡️ L’enrichissement social

Il s’agit aussi bien de passer du temps avec lui, que de lui proposer des rencontres canines s’il en a besoin. Une socialisation de qualité peut aider un chiot à bien s’adapter en société (humain et canine); à ne pas craindre les individus qu’il rencontre. C’est très important pour son bien-être et il faut enrichir cette socialisation tout au long de sa vie.

➡️ L’enrichissement occupationnel/mental

Il s’agit de répondre à ses besoins comportementaux et de lui donner des “missions”. Beaucoup de races ont été créées pour un “job”. Certains de leurs besoins comportementaux sont très forts. Leur donner des activités pour s’occuper, pour décharger et résoudre des problèmes, est le minimum à faire s’ils vivent en famille (qui ne ‘travaillent’ pas). Ces activités sont bénéfiques pour tous les chiens. Elles leur permettent notamment de renforcer leur concentration et leur self-control, et résoudre des problèmes.

➡️ L’enrichissement physique

Les chiens ont besoin de bouger, d’être actifs. La promenade et les sports canins peuvent répondre au besoin de dépenser leur énergie. Avoir un jardin n’est donc pas suffisant ; il faut sortir et permettre au chien de se dépenser.

➡️ L’enrichissement sensoriel

On rencontre de plus en plus de chiens hypersensibles, qui éprouvent des difficultés pour traiter les informations sensorielles, particulièrement quand elles sont nombreuses. Pour beaucoup, c’est un trouble du développement, très souvent causé par une mauvaise socialisation/familiarisation.

Dès leur naissance, les chiots devraient être exposés agréablement à de nombreux stimuli ; cela leur permet de mieux vivre dans un monde complexe comme le nôtre, qui peut être très chargé en informations. L’éveil sensoriel, commence dès la naissance, via des manipulations physiques douces, et elle continue en exposant les chiots à différents sons, textures, odeurs…

L’enrichissement sensoriel continue tout au long de la vie du chien. Ce dernier peut ressentir du plaisir et de la satisfaction en étant exposé à des stimuli agréables : de la musique, des massages, un couchage confortable, des moments calmes, des odeurs, etc.

➡️ L’enrichissement alimentaire

La recherche de nourriture, le ‘foraging’, est une activité très importante. C’est comme cela que le chien se nourrit “à l’état naturel” (chiens libres, chiens de village, chien féraux). Il cherche, sent, fouille, gratte, cherche dans des endroits exigus – principalement dans les déchets laissés par les humains. Les chiens libres s’adonnent aussi à des parties de chasse; leurs proies sont principalement des petits animaux (ex: rongeurs).

L’enrichissement alimentaire vise donc à répondre à ces besoins, qui sont toujours très présents chez la majorité des chiens. Des activités de recherche de nourriture peuvent donc générer beaucoup de satisfaction, en plus d’être mentalement stimulantes. Ces activités ont aussi l’avantage d’allonger la durée du nourrissage.
 
 

DES PISTES DE RÉFLEXION POUR AMÉLIORER LE BIEN-ÊTRE CANIN

Si vous cherchez à améliorer le bien-être de votre chien et/ou mieux répondre à ses besoins, vous pouvez commencer par réfléchir à tous ces aspects de l’enrichissement canin. Ce sont des pistes à explorer, pour vous trouver des activités qui peuvent lui procurer de la satisfaction en répondant à ses besoins comportementaux. Bien que je ne l’ai pas expliqué dans ce texte, donner le choix à son animal est aussi une forme d’enrichissement qu’il faut proposer.
 
Toutes ces activités améliorent grandement le bien-être du chien et de plus en plus d’études le confirment (j’ajoute des sources en commentaires si vous le souhaitez, en anglais). Ceci dit, je vois parfois des animaux pour lesquels certaines activités semblent très énervantes et frustrantes ; il est donc important d’adapter leur difficulté, en fonction de l’âge du chien, son expérience et ses compétences de vie.
 
Plus d’infos dans le prochain article…
 
ARTICLES SIMILAIRES:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *