LES FORMATIONS POUR ÊTRE EDUCATEUR CANIN / COMPORTEMENTALISTE


Actualités scientifiques, réflexions, idées / vendredi, août 6th, 2021

Comme je vous l’ai indiqué dans un article précédent, il suffit simplement d’obtenir un certificat de capacité (ACACED/CCAD) délivré par les services vétérinaires (DDPP) suite à 2 jours de formation, pour exercer légalement ces métiers. Néanmoins, cette formation ne permet pas d’acquérir les compétences nécessaires pour bien exercer ces métiers. En plus de l’expérience, il y a une base théorique très importante, qu’il est nécessaire d’acquérir via des formations plus longues que le certificat de capacité.

Cela dit, trouver une bonne formation n’est pas une tache aisée. Il suffit de faire une recherche « formation éducateur canin » sur internet, pour se rendre compte du nombre incalculable de formations disponibles. On peut aisément être séduit par l’excellent marketing de certains de ces organismes, mais il est difficile d’évaluer la qualité du contenu de ces formations, surtout pour un débutant.

Néanmoins, il est déjà possible de faire un tri en s’orientant vers celles qui sont contrôlées par l’état; elles apportent un gage de reconnaissance et de qualité (notez qu’elles ne constituent pas pour autant une référence suprême). Elles ont également un gros avantage: elles peuvent être financées via des aides à la formation ou des bourses d’étude.


Éducateur canin

En France, il existe un seul diplôme d’état permettant de se former au métier d’éducateur canin : le brevet professionnel (BP). C’est la seule formation ‘officielle’ qui se déroule sur 1-2 ans. Elle inclut des cours théoriques, des stages pratiques et des examens. Une bonne base pour débuter. Le nombre de centres de formation qui proposent cette formation est limité et tous n’ont pas la même éthique. Il est donc important de se renseigner sur chaque centre de formation – vous pouvez notamment demander le programme ou en parler avec d’anciens élèves.

Ensuite, vous pouvez vous perfectionner sur différentes techniques d’entrainement, en France et à l’étranger via divers organismes de formation spécialisés ou avec des professionnels reconnus. Aujourd’hui, il y a un grand nombre de stages, conférences et formations auxquelles on peu accéder facilement. Attention cependant au coût, qui n’est pas négligeable.

Comportementaliste

La complexité du travail d’un comportementaliste est à mon avis globalement sous-estimé. Notamment, parce qu’il faut beaucoup de connaissances pour pouvoir déterminer les potentiels diagnostics en analysant tous les signes présents et leurs éventuelles causes-fonctions – un tel raisonnement clinique ne s’improvise pas. Il est essentiel de bien comprendre les mécanismes psychologiques et physiologiques qui sont impliqués. La formation est donc de grande importance et ne doit pas être négligée.

Les cursus universitaires en biologie, psychologie et éthologie sont à mon avis, les formations les plus appropriées pour avoir de bonnes bases de connaissances. On peut par la suite orienter ces connaissances sur les animaux domestiques et les développer avec des formations spécialisées. De nombreuses universités proposent de suivre ces cursus et parfois, il est même possible de le faire à distance.

Il existe également des formations universitaires spécialisées, comme :

  • DU Relations homme-animal (Université Paris 13)
  • DE Relation homme chien (École vétérinaire de Maisons Alfort)
  • Licence professionnelle Métiers de la relation à l’animal-compagnon : médiation, éducation, comportement (Université Paris Nanterre)
  • Si vous parlez bien l’anglais, vous pouvez également vous tourner vers des cursus spécialisés, suivant le modèle LMD, en Grande Bretagne notamment. Ex: le BSc. Animal behaviour.

Les organismes privés

Comme je l’ai indiqué dans l’intro, il y a des tonnes de formations disponibles pour devenir éducateur canin/ comportementaliste. Quand on ne connaît pas le métier, on ne se rend pas compte de sa complexité, ni du niveau de connaissance (ainsi que l’expérience) qu’il faut avoir pour être efficace.

Certains organismes de formation contribuent à véhiculer l’idée qu’il est facile et rapide de se former pour devenir éducateur canin / comportementaliste – précisons que certaines durent quelques semaines seulement. Il est donc facile pour ces formations d’attirer les néophytes, qui n’ont aucun moyen de juger la qualité de ces formations. Attention, il y a d’excellents comme de très mauvais organismes privés – et la notoriété ne reflète pas toujours la qualité.

N’ayant pas toutes les informations nécessaires, il est difficile pour moi de conseiller des cours objectivement. Cependant, les critères suivants peuvent vous aider à faire un choix :

Le programme de la formation. N’hésitez pas à leur demander et montrez-le à un professionnel expérimenté, qui travaille avec des méthodes appuyées par les connaissances scientifiques actuelles.
Les formations des intervenants ; ces cours sont en grande partie théoriques, il est donc essentiel de savoir d’où viennent leurs connaissances. Si vous ne pouvez pas vérifier leurs formations, méfiez-vous.
Les méthodes d’éducation enseignées ; est-ce qu’on parle de méthodes basées sur les connaissances scientifiques actuelles ? Est-ce qu’on parle de théories de l’apprentissage, est-ce que la formation mentionne les méthodes d’entrainement appliquant le renforcement positif ? Vérifiez ces informations.
La formation doit faire référence au domaine scientifique. La grande majorité de nos connaissances actuelles sur le comportement du chien ont été acquises grâce à des études scientifiques. Il est donc essentiel que votre formation soit basée sur ces connaissances. Il y a une question importante que vous pouvez poser : est-ce que les cours citent des sources et donnent des références scientifiques ? C’est particulièrement important si vous voulez développer vos connaissances ; lire des études vous aidera à bien appronfondir ce que vous apprennez dans vos cours. Mais surtout, cela limite les biais cognitifs; même si l’opinion du formateur est mentionnée, il appuie l’information avec des études menées objectivement et rigoureusement – ceci est normalement vérifié par des pairs.

Pour finir, ne vous arrêtez pas à une formation. Il y a un océan de savoir, qu’on ne peut pas explorer via une seule formation. Lisez, suivez des conférences, faites des stages avec des personnes expérimentées, cherchez un mentor et remettez toujours vos connaissances en question.


ARTICLES SIMILAIRES:
DEVENIR EDUCATEUR CANIN / COMPORTEMENTALISTE
CHOISIR UN BON ÉDUCATEUR CANIN OU COMPORTEMENTALISTE
VOICI POURQUOI ON NE RÈGLE PAS UN PROBLÈME DE COMPORTEMENT EN UNE SÉANCE
OLAF, LE CHIOT QUI AVAIT PEUR
LA HIERARCHIE ET LA DOMINANCE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *