L’échelle de l’agression


Blog, Comportement, Conseils pratiques, Relation homme-animal / dimanche, mars 25th, 2018


Des études de cas ont montré que beaucoup de morsures pourraient être évitées si les comportements alertant de l’inconfort de l’animal étaient identifiés. L’échelle de l’agression illustre les différents signaux donnés par un chien dans un contexte où il perçoit une menace. Cette escalade de l’agression à été identifiée par Kendal Shepherd, une comportementaliste britannique spécialiste des cas d’agression. Elle explique que si la menace persiste après un signal donné, le chien tentera d’envoyer des signaux plus intenses, allant parfois jusqu’à la morsure.

Les signaux d’apaisement ont pour but d’augmenter la distance physique avec ce qui apparaît comme une menace ou une source d’inconfort (généralement une personne, un chien, parfois un objet) et/ou de mettre fin à l’interaction. L’agression est donc utilisée quand les précédents signaux d’apaisement n’ont pas eu l’effet recherché. Ces comportements étant contexte-dépendants, il est important de préciser que dans certaines situations la réponse d’un chien à une menace peut être rapide, souvent perçue comme imprédictible. En fait, une accélération de l’escalade ou une attaque directe sont souvent causées par des facteurs tels que:
– l’apparition soudaine d’une menace sans possibilité de l’éviter;
– des signaux d’apaisement qui ont été ignorés dans le passé (le chien a appris qu’ils sont inéfficaces et passe directement à l’agression),
– des signaux d’apaisement qui ont été punis.

L’humain ne perçoit généralement pas les signaux communicatifs qui précèdent le grognement, c’est pourquoi les morsures sont aussi courantes, même dans des contextes familiers. Il est fréquent de voir sur internet, des photos ou vidéos de chiens montrant des signaux qui sont totalement ignorés, car mal compris. L’exemple le plus frappant, c’est celui d’une vidéo montrant un enfant qui cherche à faire un câlin à un chien – on entend les parents s’émerveiller devant la scène. Le chien, lui, se lèche les babines, tourne la tête, essaye de changer de position. Tous ces signaux indiquent qu’il veut mettre fin à cette interaction qui le met mal-à-l’aise… malheureusement le risque de morsure est là.
Beaucoup de morsures pourraient être évitées avec une connaissance de ces signaux et une réponse appropriée.

 

Photo: Akshay Madan

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *