Nourrir nos chiens en les stimulant


Comportement, Conseils pratiques, Enrichissement / mardi, mars 27th, 2018

Pourquoi nourrir nos chiens autrement ?

Pour les chiens, il y a des façons bien plus stimulantes de se nourrir, que de gober en 30 secondes ce qu’il y a dans une gamelle. Le nourrissage peut être une grande source de stimulation mentale et physique, si on l’intègre à certaines activités. 

Les chiens vivant en liberté ont toujours recherché leur nourriture. C’est d’ailleurs comme ça que le chien s’est domestiqué : il s’est approché de l’homme pour glaner les déchets et les restes de nourriture. Pour ces chiens, trouver de la nourriture demande de la réflexion, de la recherche, de la patience et de la stratégie. Un repas ne se gobe pas en une prise, c’est plutôt des heures passées à chercher, en mangeant un bout par ci, un bout par là.

Les chiens de famille sont bien différents: ils n’ont pour la plupart plus besoin de chercher leur nourriture puisqu’on leur dépose une dose quotidienne devant leur nez. Et hop, c’est gobé, fini, on passe à autre chose. On les stimule donc autrement: on les promène, on joue, on fait du sport. Pour certains c’est assez, pour d’autres non. D’ailleurs, l’ennui (le manque de stimulation mentale et physique) est très fréquemment la cause de problèmes comme la destruction ou des demandes d’attention excessives.

Proposer des activités de “quête de nourriture” peut donc avoir des avantages:

Occuper le chien; le nourrissage étant étalé sur de plus longues périodes suivant l’activité
Le stimuler; réflexion, recherche, utilisation de l’odorat et autres sens
Améliorer son bien-être; un chien mieux stimulé est un chien mieux dans ses pattes, plus calme et apaisé
Améliorer sa digestion, manger plus lentement aurait des effets bénéfiques sur la digestion

 

1/ Activités stimulantes et indépendantes

Eparpillez ou cachez de la nourriture
Cette activité est parfaite pour stimuler le sens le plus développé chez le chien (l’odorat). Elle implique aussi d’explorer et chercher, leur passe-temps favori. 
Si vous avez un jardin faites en usage : éparpillez de la nourriture en petits morceaux ou une partie de ses croquettes dans le gazon. Votre chien passera du temps à chercher tous les morceaux cachés. Vous pouvez aussi en cacher sous des pots, des vieux tapis, des gros cailloux ou d’autres objets. De préférence, éparpillez-les sans que votre chien ne vous voit, cela renforcera son indépendance.

Glaces
Remplissez le fond d’une bouteille vide prédécoupée ou d’un autre récipient (les plats en silicones sont parfaits) avec de l’eau et un peu de jus de fruit (sans sucres ajoutés). Ajoutez ce que votre chien aime, croquettes, sardines, carottes, fruits, saucisses. Congelez au moins 12 heures.

 

Léchage
Les tapis de léchage sont parfaits pour les chiens anxieux car ils ont un effet calmant. Ils peuvent détourner l’attention lorsqu’il se passe quelque chose d’inquiétant dans la maison. L’idéal est de se procurer un tapis de cuisson en silicone. Fixez-le bien à hauteur de tête, sur un mur ou un meuble (scotch double-face pour pouvoir le décoller facilement et le laver) dans un coin calme de la maison. Étalez quelque chose de collant comme du beurre de cacahuète (s’il n’y a pas d’allergies) ou de la vache qui rit.

 

2/ Faire des sessions d’éducation

Utilisez une partie de sa portion quotidienne pour faire des exercices d’éducation et récompensez les comportements désirables. Cela permet de renforcer des comportements qu’on souhaite que le chien fasse plus souvent. C’est aussi un moyen de faire réfléchir le chien, ça lui donne l’opportunité de faire des choix et par la même occasion ça ralenti le nourrissage.
Je conseille souvent aux débutants en éducation canine, de garder une portion sur soi et de récompenser tous les comportements désirables qui se produisent naturellement. Par exemple, votre chien vient vers vous, félicitez-le parfois avec de la nourriture (surtout s’il est gourmand).

 

 3/ Utiliser des jouets spécialement conçus pour la quête de nourriture

Utilisez des jouets adaptés comme le « Kong ». Ce sont des jouets en caoutchouc hyper-résistants dans lesquels on peut fourrer de la nourriture. Par exemple : on le remplit de croquettes humidifiées, on étale du pâté ou du fromage type vache qui rit sur les côtés, on fait un mélange avec des sardines et des croquettes. Pour rafraichir votre chien en été ou pour le faire durer plus longtemps, vous pouvez le congeler quelques heures.

Le “snuffle-mat” (tapis de fouille, photo du haut) est de plus en plus populaire et il existe plein de tutoriels sur internet expliquant comment les faire soi-même. Le principe est simple, on cache la nourriture entre les lanières et le chien les cherche en reniflant. On peut aussi utiliser des bouteilles trouées dans lesquelles on place des croquettes: le chien doit trouver comment les faire sortir par les trous (le même principe avec le “Kong wobbler”).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *