Sensibilité aux sons ? Votre chien a peut-être des douleurs


Actualités scientifiques / mardi, novembre 13th, 2018

Une étude fait le lien entre sensibilité aux bruits et douleurs musculo-squelettiques.

Des éthologues du Royaume-Uni et du Brésil ont examiné des cas de chiens réagissant avec peur ou anxiété à des sons soudains, aigus ou intenses. Ils ont trouvé que ceux qui souffraient de douleurs musculo-squelettiques étaient plus sensibilisés aux sons. Selon eux, les douleurs non diagnostiquées, sont exacerbées par une sensibilité aux sons. Ces derniers génèrent des crispations ou d’autres réactions physiques, qui exercent une pression supplémentaire sur les muscles ou articulations déjà enflammés. Les sons empirent la douleur.

Comme l’apparition des douleurs est associée aux sons, ces derniers déclenchent une réaction emotionnelle de plus en plus intense. En conséquence, les comportements empirent aussi. Dans certains cas, les animaux cherchent même à éviter les situations ou lieux dans lesquels ils ont été exposés à des sons intenses dans le passé.

Ce que l’étude a montré

Deux groupes de chiens ont été étudiés : des chiens diagnostiqués avec des douleurs musculo-squelettiques et d’autres sans douleurs. Les chiens des deux groupes étaient sensibles aux bruits intenses tels que des feux d’artifice, des orages, des coups de feu, des voitures ou motos. Ils réagissaient en tremblant ou en cherchant à se cacher. Ceux qui étaient diagnostiqués avec des douleurs musculo-squelettiques cherchaient à fuir les lieux dans lesquels ils avaient été exposés à des bruits intenses. Ceux qui n’avaient pas de douleurs ne présentaient pas ces comportements.

Les scientifiques ont également trouvé que les chiens avec douleurs développaient des peurs intenses bien plus tard que ceux qui n’avaient pas de douleurs – en moyenne 4 ans plus tard. Les chiens de tous âges peuvent être impactés, mais l’aggravation de la sensibilité aux sons chez les chiens âgés est dans la majorité des cas liée à des douleurs.

Des examens physiques préconisés pour les chiens sensibles aux sons

L’étude recommande aux vétérinaires et aux comportementalistes d’être attentifs aux signes de douleurs chez les chiens sensibilisés aux sons. De meilleurs diagnostiques permettrait non seulement de traiter les douleurs, mais aussi de réduire la fréquence des comportements problématiques.

Cela dit, on peut imaginer que le conditionnement aux sons puisse persister. Même avec l’amélioration des problèmes physiques – notamment pour les cas plus sévères. Il sera probablement nécessaire de faire un travail de désensibilisation + contre-conditionnement pour régler les comportements problématiques.


Plus d’informations

Fagundes et al. (2018) Noise Sensitivities in Dogs: An Exploration of Signs in Dogs with and without Musculoskeletal Pain Using Qualitative Content Analysis, Frontiers in Veterinary Science : https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fvets.2018.00017/full (ANGLAIS)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *